0

Comment prendre de l’assurance au bureau ?

Une allure, un regard, un port de tête… Il suffit parfois d’un rien pour envoyer aux autres le message selon lequel on est sûr de soi. En particulier au bureau. Mais voilà, comment y parvenir à tous les cups, surtout lorsqu’il est dans notre nature d’hésiter, de douter, d’y réfléchir toujours à deux fois avant de passer à l’action?

La bonne nouvelle du jour, c’est que je pense avoir trouvé une réponse intéressante à cette interrogation existentielle, dans un tout petit livre qui a su attirer mon attention, Comment rester zen quand son patron est au bord de la crise de nerfs (Marabout, 2013) signé par l’auteure et traductrice française Frédérique Corre-Montagu. Et ce, dans un chapitre intitulé «Je prends de l’assurance» que je vais me faire un plaisir de partager avec vous…

(Note : l’auteure s’adresse avant tout aux femmes, comme allez vite le remarquer, mais cela n’enlève pas grand chose à la lecture, si vous êtes un lecteur.)

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

«Plus on est dans l’évitement ou sur la défensive, plus on stresse. Pour renverser la tendance, vous devez vous affirmer, l’air de rien. Ce qui peut se faire en commençant par adopter une véritable tenue de combat…

> La tenue de combat

«En imposer passe d’abord par l’apparence. Alors, soignez-la. Vous devez avoir l’air frais et lumineux. Ce qui passe, bien sûr, par :

– Le maquillage. Une BB cream sur le visage, une touche de stylo éclat sur les cernes et dans le coin externe de l’oeil, et un peu de mascara.

– Les cheveux. Toujours bien peignés et lumineux.

– Un accessoire qui en impose. Comme un gros collier, ou encore des boots bleu canard. Bref, quelque chose qui montre que vous avez de la personnalité.»

> La posture

«Maintenant, il convient de travailler votre posture :

– Redressez-vous. Respirez profondément, détendez les épaules en les basculant vers l’arrière, rentrez le ventre, relevez la tête comme si un marionnettiste la tirait vers le haut.

– Relevez le menton. Et regardez droit devant vous, en prenant conscience de ce qui vous entoure.

– Sortez les mains de vos poches. Ou bien, pensez régulièrement à décroiser les bras.

«Une astuce, au passage : quand on se tient bien droite, on doit pouvoir voir le plafond en levant les yeux; si ce n’est pas le cas, redressez-vous davantage!»

> Un petit massage des mains

«Les mains sont le siège des points énergétiques stratégiques qui, lorsqu’on les masse, font se redresser naturellement. Alors, massez-vous :

– Le point à mi-chemin entre la base du pouce et le poignet. Pour renforcer votre colonne vertébrale.

– Le point à l’intérieur de la 2e phalange du majeur. Pour redresser le cou.

– Le point à l’intérieur de la 2e phalange de l’annulaire.Pour détendre les épaules.

– Le centre de votre main (côté paume). Pour stimuler votre plexus solaire (le centre nerveux situé dans l’abdomen qui participe à l’innervation, entre autres, du diaphragme, de la rate, du foie et des reins).»

> Assurance express

«Vous avez une grosse réunion stressante en vue? Du genre de celles où il faut affronter M. Psychopathe, celui qui aime à dégainer des flèches assassines plus vite que son ombre? Pour vous y préparer et l’aborder avec la zénitude d’un chat vautré sur le radiateur, faites ce petit exercice de sophrologie express, en 5 étapes, après vous être isolée dans un coin tranquille du bureau :

1. Mettez-vous debout, fermez les yeux et laissez tomber les bras de chaque côté du corps, les paumes tournées vers l’avant.

2. Faites le vide dans votre tête en vous concentrant sur le va-et-vient de votre respiration ventrale.

3. Pensez ensuite à ce qui vous préoccupe. Et exprimez-le à voix haute, en repérant les sensations physiques et émotionnelles que cela génère en vous.

4. Maintenant, imaginez ce que cette réunion n’aura pas lieu. Et savourez le bien-être que cela vous procure.

5. Profitez de cet état d’esprit positif pour réconforter votre ‘moi’ stressé par la réunion, en lui disant : « Tout va bien se passer. Ne t’inquiète pas. Je suis là. »»

Voilà. Vous disposez à présent de trucs pratiques pour gagner en assurance de manière significative au bureau. À vous, donc, de jouer!

En passant, l’acteur belge Jean-Claude Van Damme a dit, lors d’une de ses stupéfiantes entrevues : «Quand vraiment on a une confiance, on devient confiant».

*********************

Source : www.lesaffaires.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *