0

Entretien d’embauche : ces petites choses qui ne vous mettent pas en valeur

Lors d’un entretien, il y a des phrases qui vous font passer pour quelqu’un d’agressif. Et, le pire, c’est que vous ne vous en rendez même pas compte.

Ne pas donner le meilleur de soi-même. Lors d’un entretien d’embauche, il arrive que l’on soit un peu agressif. Le stress, la faim ou bien les questions de l’interlocuteur expliquent ce phénomène. Pourtant, personne n’a envie de l’être. Ce sont malheureusement des attitudes que l’on ne juge pas nocives qui vous mettent dans la catégorie « agressif ».

« OUI, je sais, je suis en retard »

Certains candidats pointent un fait qui ne les met pas en valeur. Ils préfèrent le dire de vive voix que de s’excuser. C’est un peu fou, mais ils pensent que s’excuser les rendra plus faibles devant l’employeur. Ils pensent même que cette phrase vaut comme excuse.

Dans la vraie vie, un candidat n’a tout simplement pas le droit d’arriver en retard. Quitte à prendre une matinée et à attendre deux heures à un café, faites en sorte d’arriver à l’heure. Et, si ce n’est pas possible : excusez-vous platement. Jusqu’à preuve du contraire, c’est lui qui va vous employer. C’est donc lui qui a le pouvoir.

« Oui, j’attends depuis un moment déjà »

Être énervé d’attendre un entretien est compréhensible. Vous avez sûrement d’autres rendez-vous, un planning à respecter pour la journée. Seulement, vous n’êtes pas obligé de le marmonner ou de le lancer à la face de votre interlocuteur. Même en faute, il faut lui donner envie de travailler avec vous.

Bien sûr, tout dépend de la façon dont vous êtes reçu. Si votre potentiel employeur est en retard et, en plus, vous parle mal, vous avez le droit de répondre. Il y aura d’autres rendez-vous. L’entreprise ne peut pas tout se permettre non plus.

« J’ai entendu que le CEO venait de divorcer, c’est vrai ? »

À vouloir être sympathique, certains veulent la jouer « copain ». Une très mauvaise idée. Parler de quelque chose de personnel peut vous disqualifier tout de suite. Surtout, si vous parlez d’un ragot. On se dira ensuite que vous allez faire la même chose avec les autres collègues.

En règle générale, ne posez pas de questions sur la vie privée. En tout cas, pas lors d’une entrevue. Les cultures d’entreprises diffèrent d’un pays à un autre. Il n’empêche : cela peut vous retomber sur le coin de la figure très rapidement.

« J’ai fais » ; « je suis » ; « je veux »

Un entretien consiste à parler de soi et de ses compétences. C’est un fait. Mais, un dirigeant va se demander aussi : « va-t-il se fondre dans la dynamique de l’open space ? ». Une question très importante. Le savoir-faire est une chose, mais le savoir-être est peut-être une compétence encore plus rare.

Au lieu de faire des réponses auto-centrées, demandez-vous comment vous pourriez aider l’entreprise. Bien sûr, n’oubliez pas de vous mettre un peu en scène. Mais, montrez que vous avez un esprit collectif. Une compétence plutôt importante si vous êtes amené à mener des équipes.


Source : widoobiz.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *