0

Comment trouver votre vraie vocation, autrement dit votre « mission de vie  » ?

Il m’arrive fréquemment de me faire poser la question suivante: «Comment as-tu trouvé ta mission de vie?» Je surprends parfois mon interlocuteur en lui répondant: «Je ne l’ai pas trouvée en la cherchant». C’est lorsque j’ai appris à oser écouter ce qui était latent au fond de moi-même, que ma mission de vie s’est d’abord révélée à moi puisqu’elle s’est définie clairement comme un projet plus grand que moi-même. «Depuis ce temps, elle prend forme dans toutes les sphères de ma vie et ce, à chaque jour».
Découvrez mes billets précédents 
Suivez-moi sur Facebook et Twitter
Est-ce que l’on peut ne pas avoir de mission de vie? L’excellente conférence TED de la coach Émilie Wapnick (visible ci-dessous), répond à cette question de façon très intelligente selon moi. Elle explique que la question de la mission de vie peut être anxiogène non pas parce que rien ne nous intéresse, mais plutôt parce qu’on a l’impression qu’il nous faut choisir parmi nos trop multiples talents et intérêts.


Je crois personnellement que notre mission de vie est un projet qui, justement, rassemble et unifie ce que nous sommes, ce que nous voulons vraiment et qui permet l’expression de nos talents. Le tout est porté par une intention qui dépasse notre propre ego et de notre désir de succès et d’abondance.
Ceux qui me connaissent savent que j’ai étudié et que j’enseigne en gestion depuis plus de dix ans. J’ai débuté l’enseignement par la gestion de projet. En même temps, je suis aussi professeur de yoga et ce qui me stimule, c’est de pouvoir évoluer dans tous les chemins de traverse qui existent entre la gestion de projet et les enseignements yogiques. Cette pratique se dessine à l’image de ma mission de vie, qui est de permettre à une masse critique de personnes de prendre ou de reprendre le leadership authentique de leur propre vie.
À chaque fois que je me lance dans un nouveau projet d’écriture, de conférence où je prends des risques comme celui que je prends actuellement avec l’Expérience de la conscience à l’action, je me pose la question suivante : pourquoi est-ce que je veux réaliser ce projet? Je me rends à l’évidence, avec les années, qu’à chaque fois où j’ai accepté de servir la cause qui est plus grande que moi, le projet a fonctionné. Les fois où, dans le fond, je voulais personnellement tirer profit des circonstances ou du contexte entourant le projet, ces initiatives n’ont pas fait long feu.
Qu’en pensez-vous?

 ***************
Source de l’article : lesaffaires.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *